Comment savourer le cannabis de la manière la plus sûre et la plus saine possible.

Comment savourer le cannabis de la manière la plus sûre et la plus saine possible.

Alors que le cannabis légal commence à se répandre dans le monde entier, de plus en plus de personnes font usage du cannabis à des fins récréatives ou médicales. Beaucoup de ces personnes en font également la culture biologique à la maison à l'aide de graines de cannabis féminisées ou auto-florissantes. Face à un tel phénomène de consommation, il est logique de rechercher la façon la plus saine de consommer. Lisez la suite si vous voulez en savoir plus.


Les bienfaits du vapotage de cannabis

 

Les bienfaits du vapotage de cannabis

La façon traditionnelle d'apprécier le cannabis socialement est de rouler un joint et de le partager avec vos amis. Cependant, notre société de plus en plus soucieuse de la santé a trouvé de nouvelles façons de consommer du cannabis sans combustion. Une des méthodes modernes les plus populaires est l'utilisation d'un vaporisateur. Ces appareils grillent doucement l'herbe, libérant lentement les vapeurs de la plante à environ 180-200ºC (175-390ºF). Cela dégage des terpènes ainsi que du THC et d'autres cannabinoïdes dans une légère vapeur brumeuse que vous inhalez. Sans le goût de la fumée et du tabac brûlé, beaucoup considèrent qu'un vaporisateur est le moyen le plus pur d'apprécier le cannabis. Il n'y a pas de combustion, de fumée, de monoxyde de carbone, de goudron ou de tout autre sous-produit désagréable de la combustion.

 

Vaporiser le cannabis a d'autres avantages. C'est beaucoup plus discret que de fumer un joint. Vous pouvez utiliser un vaporisateur à l'extérieur sans que tout le monde à proximité sache que vous planez. Vapoter permet également à votre cannabis de durer 2-3 fois plus longtemps qu'en le fumant. Cela est dû au fait qu'une grande partie de votre précieux cannabis et son THC sont simplement perdus dans l'atmosphère lorsque vous fumez un joint. Donc, si vous avez passé une grande partie de votre vie à fumer du cannabis, il est peut-être temps de vous débarrasser de cette habitude et d'envisager un vaporisateur. Dutch Passion a essayé et testé plusieurs des vaporisateurs modernes et vend les meilleurs vaporisateurs en ligne ici.

 

Comestibles. Manger du cannabis pour planer.  

Comestibles. Manger du cannabis pour planer

Certaines personnes préfèrent manger leur cannabis. Les produits conçus pour être consommés ainsi, comme le space cake ou d'autres aliments contenant du cannabis, sont souvent appelés "comestibles". Parfois, ils sont aussi appelés "médicomestibles" lorsqu'ils sont utilisés par les consommateurs médicaux. Le cannabis comestible permet à ses effets de survenir plus lentement, parfois en une heure ou deux. Pour certaines personnes, il est préférable d'avoir un effet plus lent. Il existe beaucoup de recettes en ligne, et même des livres dédiés aux comestibles et comment les faire. La meilleure façon de trouver la dose de cannabis comestible qui vous convient est habituellement de commencer à faible dose et d'augmenter progressivement. Cela dépend principalement de votre tolérance. Certains amateurs de cannabis expérimentés ayant une haute tolérance apprécieront des doses d'un gramme (ou plus) d'huile de cannabis. Les utilisateurs moins expérimentés ayant une faible tolérance trouveront qu'une fraction de cette quantité est tout à fait suffisante.

 

Quiconque veut profiter d'un effet psychoactif doit se rappeler que le processus de cuisson doit impliquer un peu de chaleur afin de décarboxyler le THC-A (acide tétrahydrocannabinolique). Le chauffage du THC-A non psychoactif le transforme en THC hautement psychoactif (tétrahydrocannabinol). Lorsque vous fumez un joint ou utilisez un vaporisateur, la chaleur impliquée dans le processus transforme naturellement le THC-A en THC.

 

Le cannabis comestible - quelques conseils

Lorsque vous consommez un produit comestible au cannabis, plusieurs facteurs peuvent influencer la vitesse à laquelle vous vous mettrez à planer. Manger un comestible au cannabis à jeun permet une absorption rapide. Mais si vous venez de faire un gros repas, il vous faudra plus de temps pour que le cannabis ingéré fasse effet. Il n'y a pas de règle établie sur le temps qu'il faut pour qu'un comestible au cannabis vous fasse planer. Cela peut être influencé par différents facteurs tels que l'estomac le pH, l'encombrement actuel du tube digestif, circulation sanguine, la vitesse de digestion, etc. Cela signifie que l'effet peut arriver à des moments différents pour différentes personnes. L'un des plus grands dangers du cannabis comestible est la consommation d'un trop grand nombre de comestibles. Cela se produit souvent lorsque les gens sentent que leur premier aliment comestible n'a pas eu d'effet, si bien que 30 minutes plus tard, ils en reprennent. Soyez prudent avec les aliments, surtout au début, lorsque vous cherchez à évaluer la bonne dose pour vous. À moins que vous ne viviez dans un pays ou un État où le cannabis est légal, il peut être difficile de connaître la dose exacte que vous consommez. C'est pourquoi de nombreuses personnes fabriquent des produits comestibles à partir du cannabis qu'elles ont cultivé elles-mêmes en utilisant des graines féminisées ou des graines auto-florissantes.

 Jus de cannabis


Jus de cannabis

Certains amateurs de cannabis veulent en consommer de grandes quantités sans planer. La logique derrière ce comportement est qu'ils recevront les bienfaits thérapeutiques du cannabis mais qu'ils ne veulent pas (ou n'aiment pas) planer. Dans ce cas, la meilleure option est un jus de cannabis frais dans un mixeur alimentaire sans utilisation de chaleur. De cette façon, le THC-A ne se transforme pas en THC psychoactif. Ainsi, en consommant du cannabis qui n'a pas été cuit, on n’absorbe pas (ou du moins très peu) de THC. Certaines personnes font des smoothies avec plusieurs grammes de cannabis en plus de leurs fruits et légumes préférés.

 Crèmes topiques à base de cannabis


Crèmes topiques à base de cannabis

Certaines personnes, comme celles qui ont des problèmes médicaux affectant la peau, préfèrent préparer des crèmes topiques à base de cannabis pour application externe. Celles-ci peuvent être fabriquées à partir d'huile de cannabis ou d'autres concentrés de cannabis. Souvent, l'huile de cannabis est dissoute dans un liquide porteur, comme l'huile de chanvre ou l'huile de coco, à une concentration qui est jugée appropriée. La crème peut être appliquée au besoin. Certains cultivateurs de cannabis à domicile préfèrent même fabriquer leurs propres crèmes à partir d'huile de cannabis issue de leur propre récolte. De cette façon, ils s'assurent que le cannabis a été cultivé de manière biologique, sans pesticides ni produits chimiques.

 

Même dans les régions où il est possible d'acheter des produits topiques à base de cannabis, certaines personnes pensent que la meilleure façon de s'en procurer est de le faire soi-même. Cultiver sa propre marijuana à partir de graines de cannabis féminisées ou de graines de cannabis auto-florissantes vous permet également de décider quelles génétiques cultiver et si elles doivent être riches en CBD, riches en THC ou de variété équilibrée 1:1.

 

La méthode Pechoti d'utilisation d'huile / crème de cannabis

Une façon peu connue d'absorber le cannabis dans l'organisme est l'utilisation du la méthode Pechoti. Cette méthode repose sur la capacité des cellules de la peau de votre nombril à absorber le cannabis présent dans un liquide porteur huileux, comme l'huile de chanvre. Si d'autres méthodes d'application ne sont pas possibles, il est utile de savoir que le nombril peut être utilisé pour absorber le cannabis.

 cannabis tea made with leafs


Thé au cannabis

Le thé au cannabis est aussi connu sous le nom de "bhang". On peut remonter sa trace jusqu'à au moins 1000 ans avant Jésus-Christ dans le sous-continent indien. Il existe plusieurs façons de le faire. Traditionnellement, les feuilles/têtes de cannabis sont bouillies dans de l'eau avec un peu de lait/beurre. La chaleur transforme régulièrement le THC-A en THC psychoactif. La présence d'une substance grasse telle que le lait/beurre permet au THC de s'y dissoudre pour pénétrer ensuite dans l'organisme. D'autres personnes préparent les feuilles/têtes de cannabis en les broyant en une pâte qui peut ensuite être ajoutée à un aliment ou une boisson. Les deux étapes importantes sont l'utilisation de la chaleur pour permettre l'effet psychoactif et l'inclusion d'une matière grasse (par exemple du lait) pour capter le THC.

 

 Teintures de cannabis. Gouttes d'huile de cannabis.


Teintures de cannabis. Gouttes d'huile de cannabis

Beaucoup de gens aiment faire une bouteille d'extrait concentré de cannabis qui peut être utilisé comme teinture sublinguale. Certaines personnes font une extraction d'alcool à partir de têtes/feuilles de cannabis. La teinture est souvent utilisée en prenant quelques gouttes dans la bouche. Rappelez-vous que la teinture devra inclure une étape de chauffage à un moment donné pour convertir le THC-A en THC si un effet psychoactif est souhaité. Certaines personnes font leur teinture de cannabis en diluant l'huile de cannabis, par exemple avec de l'huile de chanvre. La plupart des gens consomment la teinture en faisant tomber quelques gouttes sous la langue avant de les faire tourner dans la bouche pour les absorber.

 Fumer un joint


Fumer un joint

Beaucoup de gens se font encore planer avec la méthode ancestrale consistant à fumer un joint. Mais cette méthode n'a probablement pas la réputation d'être la façon la plus saine d'apprécier le cannabis. C'est pourquoi de nombreuses personnes fument des joints sans tabac, estimant que l'élimination du tabac rend leur joint plus sain. Beaucoup de fumeurs de joint investissent ainsi dans des filtres à rouler persistants. Normalement, le filtre (ou "toncar") d'un joint est en carton. Mais de nombreux connaisseurs estiment que l'utilisation d'un filtre réutilisable permet une meilleure filtration de la fumée. Des embouts à filtre à charbon sont disponibles. Certaines personnes préfèrent les filtres en céramique, d'autres les filtres métalliques. Toutes ces techniques sont autant de tentatives de rendre plus sain le fait de fumer un joint, mais pour beaucoup de gens, la façon moderne d'apprécier le cannabis consiste à éviter la combustion.

 Cannabis maison. Cultiver à partir de ses propres graines de cannabis est la voie la plus sûre


Cannabis maison. Cultiver à partir de ses propres graines de cannabis est la voie la plus sûre

Il est bien sûr essentiel de s'assurer que toute crème, aliment ou teinture que vous préparez est exempte de contaminants ou de toxines. Même dans les régions où le cannabis est légal, il y a eu des rappels de produits à base de cannabis pour des raisons sanitaires. C'est pourquoi tant de gens préfèrent cultiver leur propre cannabis, même dans les endroits où il est légal de l'acheter dans les magasins. Cultiver vos propres graines de cannabis vous permet d'être certain qu'aucun produit chimique ou pesticide indésirable n'est utilisé sur vos têtes. Ainsi, tous les concentrés ou extraits de cannabis que vous produisez seront fabriqués à partir de têtes pures et non contaminées.

 

En cultivant votre propre cannabis, vous vous assurez d'obtenir la génétique qui vous convient, avec les bons niveaux de THC et (si nécessaire) de CBD. Vous pouvez récolter vos têtes au bon moment en fonction de vos préférences personnelles et vous assurer que le séchage et l'affinage sont optimaux. En fabriquant vos propres produits à base de cannabis, vous pouvez également être sûr(e) qu'ils auront la concentration et la puissance qui vous conviennent.

Comment savourer le cannabis de la manière la plus sûre et la plus saine possible.
Août 13th 2019
Catégories : Guides du Cannabis (DIY)

laisser un commentaire

comments

Macky

19/08/2019 18:18:31

Awesome article! Where can we find some of those reusable filters? Do you guys sell them?