Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme

Combien de temps le cannabis reste-t-il dans votre organisme ? Le THC est détectable dans les fluides corporels, comme l'urine, pendant 30 jours ou plus. Il peut rester présent jusqu'à 90 jours chez les plus gros consommateurs. Ceux qui consomment de grosses quantités ou de manière fréquente conserveront des traces de cannabis et de THC plus longtemps. Les plus petits consommateurs conserveront des traces de THC pendant des périodes plus courtes.

Généralement c’est dans les cheveux des humais que les traces de cannabis sont détectables pendant le plus longtemps. Les tests capillaires peuvent révéler une consommation de cannabis plusieurs mois avant le test. En plus du test capillaire, le THC est également détectable dans l'urine, la sueur, la salive et le sang.

Podsumowanie:
Comment fonctionne la détection du THC dans votre organisme ?
Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme ?
Combien de temps le cannabis reste-t-il dans votre organisme et quelles seront les conséquences sur les tests de dépistage de drogues
Facteurs clés qui influencent la détection et la durée pendant laquelle le THC est présent dans votre organisme
Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme selon les différentes méthodes de consommation ?
Le THC reste dans votre organisme plus longtemps que les drogues dures
Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme pour ce qui concerne la conduite ?
D'autres cannabinoïdes que le THC peuvent-ils être détectés lors d'un test de dépistage de drogues ?
Comment éliminer le THC de votre corps plus rapidement

Comment fonctionne la détection du THC dans votre organisme ?

Detection of THC in your system

La triste guerre contre cannabis a permis à de nombreux dirigeants de tester leurs employés sur leur éventuelle consommation d’herbe. De nombreux tests de dépistage du THC sont à leur disposition. En voici quelques-uns, accompagnés de quelques informations techniques sur leur efficacité.

Test sanguin pour la consommation de cannabis/THC

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre système sanguin ? Entre 2 et 7 jours selon cette étude (en anglais) menée auprès de 25 gros consommateurs de cannabis. Seuls les tests sanguins effectués chez les plus gros consommateurs réguliers de cannabis ont montré la présence de THC dans leur sang après 7 jours.

Analyse urinaire pour le THC et la consommation de cannabis

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme lors d’un test urinaire  ? La consommation d’un seul joint de cannabis peut être détectée par un test urinaire 2 à 7 jours plus tard. Mais cette étude (en anglais) montre que les gros consommateurs de cannabis pourraient avoir des résultats positifs au test jusqu'à deux mois après avoir consommé du cannabis pour la dernière fois. La limite serait d'environ 3 mois. Après être consommé, le THC est stocké dans les cellules adipeuses de l’organisme sous forme de métabolites (appelé "THC-COOH"). Ils sont lentement libérés par les cellules adipeuses et c’est grâce à cela que les tests urinaires peuvent facilement révéler la présence de THC. C'est la raison pour laquelle les personnes les plus maigres et ayant des dépôts de graisse moins importants sont susceptibles d’obtenir un résultat négatif plus tôt lors de leur test urinaire par rapport à des personnes ayant des dépôts de tissus graisseux importants.

Tests salivaires pour la consommation de THC/cannabis

Combien de temps le THC reste-t-il dans la salive ? Selon ces études (en anglais), environ 2 à 3 jours pour un consommateur occasionnel, et jusqu'à un mois pour les gros consommateurs réguliers.

Comme pour les analyses de sang et d'urine, les règles de base suivantes s'appliquent. La date de la dernière consommation de cannabis influe sur le résultat, et plus la consommation est récente, plus les chances d'avoir un résultat positif sont élevées. De même, la quantité consommée joue un rôle important: plus vous avez fumé/vapoté, plus le test a de chances d’être positif.

Notez que le test salivaire ne recherche pas les métabolites du THC (produits formés par la décomposition du THC) mais seulement la présence de THC pur dans votre salive. Une bonne hygiène buccale et l'utilisation de méthodes de dilution (lorsque cela est possible) constituent les meilleurs moyens de déjouer un test salivaire.

Test capillaire pour la consommation de cannabis et la présence de THC

Combien de temps le THC reste-t-il dans les cheveux ? Jusqu’à 90 jours, selon des études scientifiques (en anglais). Les follicules pileux sont alimentés en sang. Celui-ci transporte les signaux révélateurs de la présence de cannabis. Les résidus métaboliques du cannabis sont bloqués dans le tissu capillaire où ils restent détectables plusieurs mois après la consommation. Les cheveux humains poussent d'un peu plus d'un centimètre par mois, et c’est ainsi que toute personne ayant à peine 3 à 4 cm de cheveux pourra être testée positive suite à une consommation de cannabis au cours des trois mois précédents le test.

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme ?

Combien de temps le THC reste-t-il réellement dans votre organisme ? La réponse dépend de plusieurs facteurs, ainsi que de la méthode de test utilisée. La quantité de cannabis que vous consommez et la fréquence de consommation peuvent toutes deux jouer un rôle, tout comme votre taux de graisse corporelle. Les informations ci-dessous indiquent ce à quoi vous pouvez vous attendre.

Delai de detection du thc dans le corps

Combien de temps le cannabis reste-t-il dans votre organisme et quelles seront les conséquences sur les tests de dépistage de drogues

Toute une industrie s'est développée pour aider les personnes qui tentent de déjouer les tests de dépistage de drogues. Tout a déjà été utilisé, de l'urine synthétique avec un faux système de distribution (faux pénis) jusqu’aux compléments alimentaires. La plupart du temps, les méthodes pour échapper à la détection du THC se sont appuyées sur la théorie de la dilution. Les analyses urinaires basiques sont déjouées si l'utilisateur a consommé de grandes quantités d'eau avant le test. Mais les tests urinaires perfectionnés peuvent détecter si l’échantillon est trop dilué et invalider le résultat.

D'autres techniques de contournement des tests de dépistage de drogues consistent à ajouter de petites quantités de produits chimiques tels que du vinaigre, du bicarbonate de soude ou du jus de citron à l'échantillon d'urine. Ces moyens de déjouer les tests sont scientifiquement prouvés (en anglais). Les produits libérés interféreront avec la réaction chimique utilisée dans le test de dépistage du THC. Mais là encore, des techniques plus avancées d’analyses urinaires peuvent détecter la présence d'une contamination délibérée de l’échantillon par d’autres produits chimiques et invalider le résultat.

Si votre analyse urinaire n'est pas surveillée, vous pouvez simplement fournir l'urine d'un ami ou d'un parent qui ne consomme pas de cannabis, ou bien acheter de l'urine synthétique en poudre sans THC. Si vous risquez d'être testé pour la consommation d'herbe, il vous sera utile d'en savoir plus sur la durée pendant laquelle le cannabis reste réellement présent dans votre organisme.

Facteurs clés qui influencent la détection et la durée pendant laquelle le THC est présent dans votre organisme

Plusieurs variables peuvent influencer le temps pendant lequel le cannabis reste présent dans l’organisme. Il s’agit notamment de vos habitudes de consommation, de votre âge et de votre indice de masse corporelle (IMC). Toutes ces variables ont un impact sur la façon dont votre corps intègre et transforme le cannabis.

Les autres facteurs sont le type/la puissance du cannabis que vous consommez ainsi que la manière dont vous le consommez. Une forte dose de cannabis ingérée (« edibles » en anglais) peut être détectée plus longtemps qu'une légère et unique consommation dans un vaporisateur. La quantité et la fréquence de votre consommation d'herbe auront également une incidence sur le temps pendant lequel le THC restera présent dans votre organisme. Si vous consommez régulièrement du cannabis de haute qualité, à forte teneur en THC, vos graisses et fluides corporels auront des taux de THC facilement détectables pendant des périodes plus longues qu'un petit consommateur d’herbe moins puissante.

Combien de temps le THC reste-t-il dans l’organisme selon les personnes (sexe, âge, forme physique, hydratation, métabolisme...)

De nombreuses questions se posent quant à la durée pendant laquelle le THC reste dans votre organisme. En réalité, cette durée est différente selon chacun d'entre nous.

La réponse à la question "Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme si vous êtes maigre ?" sera différente de celle à la question "Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme si vous êtes en surpoids ?“. Sachez que les métabolites du THC (THC-COOH) sont stockés dans les tissus adipeux. Généralement, les personnes ayant peu de dépôts de tissus adipeux ont un niveau de stockage du THC plus faible que ceux qui ont des taux plus élevés de dépôts graisseux.

Combien de temps le cannabis reste-t-il dans l'organisme d'un athlète ? En général, moins longtemps que pour une personne lambda. Ceci s’explique par le fait que les athlètes ont tendance à avoir des quantités de dépôt de tissus adipeux plus faibles. De plus, les taux métaboliques (quantité d’énergie brûlée par le corps au repos) sont plus élevés chez les athlètes et cela peut entraîner une dégradation plus rapide du THC.

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre votre organisme si vous êtes végan ? Cela dépend en grande partie de l'individu, de sa quantité de tissu adipeux, de ses habitudes de consommation de cannabis, etc. Le simple fait d'avoir un régime alimentaire sans viande ne signifie pas que le THC quittera plus rapidement votre organisme que si vous en mangiez.

Il est également difficile de répondre précisément à la question "Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme si vous êtes un consommateur quotidien ?". En effet, certains utilisateurs quotidiens fument de l'herbe toute la journée, alors que d'autres ne fument qu’une petite quantité quotidienne le soir pour les aider à dormir.

De nombreux consommateurs se demandent combien de temps le THC reste dans leur organisme et s’il existe un calcul qui pourrait déterminer cela précisément selon leur taille, leur consommation, etc. Mais sans une étude métabolique détaillée et sans analyse des tissus adipeux de chaque individu, il est impossible de savoir exactement combien de temps le THC restera présent dans l’organisme.

Le maintien d'un bon niveau d'hydratation corporelle est primordial pour rester en bonne santé. Mais pour les consommateurs de cannabis ayant des chances d’être confrontés à des tests de dépistage du THC, une bonne hydratation sera d’autant plus importante. En effet, de nombreuses techniques utilisées pour déjouer les tests de dépistage à faible technicité nécessitent une forte hydratation afin de diluer les taux de THC en dessous des limites de détection.

Le CBD n'étant pas psychoactif, peu de gens s'inquiètent de savoir combien de temps le CBD reste dans leur organisme. Jusqu'à présent, les entreprises de tests de dépistage de drogues ne se soucient pas des consommateurs de CBD.

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme selon les différentes méthodes de consommation ?

Pour tout consommateur de cannabis confronté à un éventuel test de détection du THC, il est important de savoir approximativement combien de temps le THC reste dans son organisme. Mais la façon dont vous consommez le THC a-t-elle une incidence sur le temps durant lequel il reste présent dans votre organisme ?

Les réponses aux questions "Combien de temps l'huile de THC reste-t-elle dans votre organisme ?" et "Combien de temps les aliments contenant du THC restent-ils dans votre organisme ?" pourraient être différentes de "Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme après une bouffée”. Une seule inhalation d’un vaporisateur ou d’un joint de cannabis peut donner quelques mg (10 par exemple) de THC. Le corps métabolise plus rapidement l’inhalation que si vous preniez 500 mg de THC sous forme comestible (edible) ou un gramme d'huile de cannabis. Que vous consommiez votre THC sous forme de “gummies“ (bonbons au cannabis), en vaporisateur, en concentrés ou en ”dabs”, le THC restera présent dans votre organisme. La vitesse à laquelle il disparaîtra dépendra de la consommation de chacun, de votre taux métabolique, des dépôts de tissus adipeux et de vos habitudes de consommation.

Le THC reste dans votre organisme plus longtemps que les drogues dures

THC test

Le grand paradoxe de la consommation de cannabis est que, bien qu'elle soit la moins nocive de toutes les drogues récréatives, elle reste la plus facile à détecter. Cela a conduit à des années d’incrimination injustifiée des consommateurs de cannabis. De nombreuses drogues dures n'ont aucun effet bénéfique sur la santé (contrairement au cannabis), mais sont beaucoup plus difficiles à détecter. C’est pourquoi les consommateurs de cannabis ont toujours été les plus faciles à cibler, alors que la consommation de cannabis des adultes est le "problème lié aux drogues" le moins préoccupant. De nombreuses personnes estiment qu'une consommation de cannabis responsable n’est pas un problème et ne concerne personne d’autre que le consommateur lui-même.

Fréquence de consommation et dosage du cannabis

La plupart des consommateurs de cannabis ont différents types de consommation. Cela complique grandement la possibilité de savoir combien de temps le THC reste dans votre organisme. Les consommateurs quotidiens de cannabis peuvent consommer des quantités radicalement différentes, même s'ils sont tous classés comme « consommateurs chroniques », de manière assez alarmante. Un retraité qui consomme chaque nuit une petite pincée d'herbe dans un vaporisateur pour l'aider à dormir aura des taux de THC nettement plus faibles qu'un consommateur de cannabis à usage médical qui fume beaucoup et régulièrement tout au long de la journée.

Précision des tests de dépistage de drogues

Les tests de dépistage de drogues des divers fabricants ont tous des niveaux de précision différents. Les tests urinaires les plus perfectionnés peuvent mesurer la présence d'autres substances chimiques dans l'urine et ainsi repérer si le consommateur a récemment bu des quantités "excessives" d'eau. La "dilution" est la technique la plus courante pour déjouer les tests urinaires de faible technicité, mais elle peut être inutile face aux tests urinaires les plus performants.

Il est donc difficile pour le consommateur de cannabis lambda d'anticiper le type de test auquel il sera confronté et de savoir comment le déjouer au mieux.

De nombreuses personnes employées par certains services gouvernementaux sont soumises à des tests réguliers de dépistage du THC. L'une des solutions privilégiées pour déjouer les tests urinaires est le "Whizzinator" (en anglais). Il s'agit d'un faux pénis dissimulé dans vos sous-vêtements lors d’un test urinaire où cours duquel vous seriez surveillé pendant que vous remettez l'échantillon. Le Whizzinator produit silencieusement un échantillon d'urine parfaitement sûr et se décline même en différentes couleurs de peau afin de déjouer la surveillance lors des tests de dépistage.

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme pour ce qui concerne la conduite ?

De nombreux consommateurs de cannabis sont très conscients des risques encourus lors de la conduite sous l'emprise de la drogue. C'est l’une des raisons pour lesquelles les consommateurs réguliers de cannabis ont tendance à faire preuve d’une rigueur et d’une attention particulière lorsqu'ils conduisent. En effet, personne ne voudrait être impliqué dans un accident de la route dont il ne serait pas responsable, et risquer de perdre son permis uniquement parce que le test de dépistage du THC aurait révélé des traces d'un joint consommé plusieurs jours auparavant.

Le fait que le THC affaiblisse la vigilance au volant est un sujet controversé. D'autant que des études ont révélé des résultats contradictoires sur le lien pouvant exister entre le THC et la sécurité routière. À cela s'ajoute le fait qu'il est scientifiquement difficile de prouver qu'au moment de l'accident, les facultés du conducteur étaient affaiblies par les effets psychoactifs du THC.

La présence de THC peut être détectée un mois ou deux après la dernière consommation de cannabis, mais cela ne signifie pas que la capacité à conduire était moindre plusieurs semaines après la consommation de cannabis. Cela n'a pas empêché des pays comme l'Allemagne d'imposer des lois draconiennes concernant la conduite sous l'emprise de drogues, avec une tolérance zéro pour le THC. En Allemagne, un seul nanogramme de THC par ml de sang peut suffire à être très problématique. La page wikipédia sur le THC et l'affaiblissement des facultés au volant (en anglais) est très intéressante et montre un éventail d'approches confuses et de lois qui ont évolué dans le monde entier.

Bien entendu, le consommateur de cannabis consciencieux préfèrera se détendre chez lui en fumant son joint plutôt que de fumer en conduisant en ville. Il ne voudrait pas courir le risque d’enfreindre les limites de vitesse, et de conduire de manière imprudente devant des agents de la circulation qui risqueraient de le verbaliser. Mais se faire arrêter accidentellement et se voir retirer son permis de conduire reste une crainte réelle pour de nombreux consommateurs de cannabis.

D'autres cannabinoïdes que le THC peuvent-ils être détectés lors d'un test de dépistage de drogues ?

Non, en général, les fabricants de tests de dépistage de drogues concentrent leurs efforts sur la détection du THC et de ses métabolites.

Comment éliminer le THC de votre corps plus rapidement

Malheureusement, si vous êtes confronté à un dépistage imminent de drogues, il n'existe pas de moyen simple, efficace et 100% infaillible d'éliminer le THC de votre corps plus rapidement. Le THC et ses métabolites étant stockés dans les tissus adipeux, leur élimination est un processus qui peut prendre du temps.

Combien de temps le THC reste-t-il dans votre organisme
Novembre 27th 2020
Catégories : Plante de Cannabis

laisser un commentaire