Comprendre comment le pH affecte la plante de cannabis

Comprendre comment le pH affecte la plante de cannabis

L’un des paramètres les plus importants pour la culture du cannabis est la nécessité de maintenir un bon pH. Le pH est la mesure de l'acidité/basicité (ou alcalinité). Il affecte de nombreux paramètres lors de la culture du cannabis. Si le pH est mauvais, vos plantes ne pourront pas absorber les nutriments nécessaires à son développement, même s'ils sont présents. Ce phénomène est connu sous le nom de "nutrient lockout" (blocage des nutriments en français).

Sommaire:
Qu'est-ce que le pH du terreau ?
Comment le pH affecte-t-il les plantes de cannabis ?
Comprendre les fluctuations du pH du cannabis
Quelle est la valeur du pH idéal pour les plantes de cannabis ?
Comment tester le pH du terreau pour la culture de cannabis?
Détecter et remédier aux problèmes liés au pH dans la culture de cannabis
Choisissez parmi les graines de cannabis les plus résistantes

Qu'est-ce que le pH du terreau ?

L'échelle du pH varie d’un pH 0 à un pH 14. Le pH 0 est très acide et le pH 14 est très basique. Le pH 7 se situe au milieu, il n'est donc ni basique ni acide. Par conséquent, le pH 7 est défini comme étant le pH neutre. Des conditions de culture très acides ou très basiques peuvent être extrêmement néfastes pour les cellules et les tissus végétaux. C'est pourquoi la plupart des processus biologiques se déroulent autour d’un pH neutre.

Dans le cas du cannabis, le pH se situe généralement autour de 6-7 lorsqu'il est cultivé dans du terreau. En d'autres termes, il sera préférable d’avoir un terreau de cannabis ayant un pH légèrement acide, afin d’optimiser l'absorption des minéraux/nutriments par les racines de la plante de cannabis. Dans la nature, les plantes de cannabis se développent dans de la terre humide et riche en nutriments, avec un pH légèrement acide.

Lorsqu'on cultive avec d’autres méthodes/systèmes tels que la culture en hydroponie (en anglais), le pH du cannabis peut nécessiter d’être encore plus acide. Dans le cas de la culture en hydroponie, le pH de l'eau utilisée pour arroser les plantes de cannabis doit généralement être compris entre 5,6-5,8. À titre de comparaison, le jus d'orange a un pH d'environ 3, le lait a un pH d'environ 6 et l’acide sulfurique a un pH de 1.

Soil pH

Comment le pH affecte-t-il les plantes de cannabis ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur le pH du cannabis, vous voudriez peut-être savoir pourquoi/comment le pH du milieu de culture que vous aurez choisi jouera un rôle aussi déterminant dans la santé, le développement et la qualité de votre plante de cannabis.

Tous les cultivateurs de cannabis savent que la culture de leurs plantes dépend des nutriments et des minéraux. Cela signifie qu’il est nécessaire d’avoir un bon apport des principaux macronutriments N, P et K (azote, phosphore et potassium) dans le terreau. Le carbone (C), l'hydrogène (H) et l'oxygène (O) sont des macronutriments qui sont absorbés par l'air et par l'eau.

En plus des principaux macronutriments, il existe également des micronutriments indispensables et nécessaires pour maintenir et renforcer la biochimie complexe de la plante de cannabis. Les micronutriments comprennent plusieurs éléments tels que le magnésium (primordial pour la photosynthèse), ainsi que le bore, le calcium, le fer, le manganèse, le cuivre etc.

Comme leur nom l’indique, les micronutriments ne sont nécessaires qu'en petites quantités. Mais la présence de ces micronutriments est essentielle à la santé des plantes à court terme et à long terme. Sans eux, vous ne pourrez pas produire de cannabis de haute qualité. C'est pourquoi le ph de l’herbe est essentiel.

Si le pH du terreau utilisé pour la culture du cannabis se situe en dehors de la bonne fourchette de valeurs, les différentes voies de transmission biochimique nécessaires à l'absorption des nutriments et à l'assimilation des minéraux ne fonctionneront pas. Cela signifie que les nutriments seront bloqués (“nutrient lockout“). Les nutriments peuvent être présents dans le terreau, mais si le pH n’est pas bon, ils ne pourront pas être absorbés et utilisés par la plante.

À ce sujet:
Un guide visuel des carences nutritionnelles de votre plante de cannabis

Comprendre les fluctuations du pH du cannabis

Maintenir des conditions environnementales optimales lors de la culture de vos plantes de cannabis est le meilleur moyen d’obtenir des récoltes de la meilleure qualité possible ainsi que de hauts rendements.

C'est pourquoi les bons cultivateurs de cannabis veillent à maintenir le meilleur pH pour leur cannabis. La plupart des cultivateurs de cannabis expérimentés surveillent le pH de leur milieu de culture. Cela leur permet de vérifier que le niveau de pH du cannabis est correct. Cela permet également au cultivateur de détecter rapidement toute variation du pH, avant qu'elle n’endommage leur culture.

Lorsque les niveaux de pH du cannabis fluctuent, cela diminue la réaction biochimique de la plante qui consiste à absorber tous les nutriments essentiels à sa croissance et au développement de ses têtes. La production de résine et les niveaux de THC seront diminués.

Le cultivateur de cannabis aura alors l'impression que sa plante a du mal à se développer correctement et il obtiendra de moins bons rendements. La plante pourra perdre sa couleur verte et sembler décolorée. Sa croissance sera insuffisante et ses têtes seront de moins bonne qualité.

Quelle est la valeur du pH idéal pour les plantes de cannabis ?

Si vous cultivez dans du terreau, le meilleur pH pour le cannabis se situe entre 6,0 et 7,0.

Un tableau du pH pour la culture de cannabis est parfois fourni par les fabricants de nutriments. Il répertorie les différents minéraux et nutriments et la manière dont ils sont délivrés lorsque la plante est cultivée avec un pH optimal. Sachez que pour la culture du cannabis sans terreau, par exemple dans un système de culture hydroponique, on utilise un pH légèrement plus acide, proche de 5,6-5,8.

Ceux qui cultivent dans du terreau s’inquiètent rarement de la valeur précise du pH. Tant que le pH se situe entre 6-7, cela suffira à permettre une bonne croissance des plantes, avec un qualité du terreau ainsi qu'un bon contrôle des conditions environnementales comme l'éclairage, etc.

Le terreau “s’autorégule“ dans une certaine mesure, et il permet donc une certaine tolérance et flexibilité. Par conséquent, vous n'aurez probablement pas à vous soucier de contrôler quotidiennement et précisément le pH de votre eau (et de votre solution nutritive finale) comme le feraient les cultivateurs en hydroponie. Le terreau permet donc une certaine indulgence concernant le contrôle du pH, mais sachez qu’il ne “s’autorégule“ que jusqu’à un certain point.

Ceux qui cultivent de manière entièrement biologique peuvent avoir un peu plus de flexibilité en ce qui concerne le pH pour la culture de cannabis. Bien qu’il ne soit pas contre-indiqué de cultiver des plantes de cannabis dans du terreau avec des nutriments liquides concentrés, beaucoup de cultivateurs préfèrent ne pas se soucier du pH et adopter une approche plus biologique.

Cela peut effectivement s’avérer plus simple, et de nombreux cultivateurs de cannabis estiment également que la meilleure saveur et les meilleurs arômes viendront d'une herbe cultivée de manière biologique dans du terreau. Vous ne serez probablement pas les seuls à être attirés par cette approche qui paraît très simple!

pH scale

Dutch Passion recommande les nutriments biologiques à libération lente tels que les produits de BioTabs. Ceux-ci libèrent lentement les nutriments tout au long de la croissance de la plante et favorisent également un espace racinaire sain avec la prolifération de bactéries bénéfiques à la vie microbienne. Grâce à cela et plus particulièrement si vous cultivez dans de grands pots de terreau, vous n'aurez probablement et tout simplement qu’à rajouter un peu de nutriments en fin de floraison.

La plupart de ceux qui cultivent dans du terreau estiment que le fait de permettre une certaine variation naturelle du pH entre 6 et 7 sera bénéfique pour la plante. En effet, cela pourra lui permettre d’absorber naturellement les minéraux en fonction des variations du pH.

C’est pourquoi ceux qui cultivent dans du terreau vérifient rarement le pH du cannabis car ils n’ont pas réellement besoin d’en maintenir une valeur précise. L'un des avantages de la culture dans des pots de terreau est que vous disposez d'une plus grande flexibilité et d'une plus grande souplesse en matière de pH par rapport aux autres méthodes de culture. Certains cultivateurs de cannabis cherchent à ce que la croissance des plantes dans leur chambre de culture soit le plus facile possible. La culture biologique dans des pots de terreau sera alors un excellent moyen d'y parvenir.

Comment tester le pH du terreau pour la culture de cannabis?

Comment tester le pH du terreau pour la culture de cannabis? Un simple pH-mètre sera un investissement utile et économique. Il suffit de plonger la sonde sous la surface humide du terreau pour mesurer le pH. Vous pouvez également utiliser des bandelettes de pH en papier. Il suffit de mettre un peu de terreau dans un verre et de le mélanger avec le même volume d'eau. Versez le mélange dans un filtre à café et vérifiez le pH en plongeant la bandelette en papier dans l’eau qui s’écoule du filtre.

Il n’est pas nécessaire d’avoir le meilleur pH-mètre possible pour la culture de cannabis. Un modèle simple et abordable fera l’affaire. Lorsque vous achetez votre pH-mètre, investissez également dans des solutions tests de mesure du pH (par exemple pH 4,0 et pH 7,0) qui peuvent être utilisées pour vérifier la qualité/précision de votre pH-mètre. Lorsqu’il ne sera plus calibré avec précision par rapport aux valeurs de référence, il sera temps de le changer.

Symptômes des problèmes liés au pH dans la culture de cannabis et moyens d’y remédier

Connaître la valeur du pH idéal pour le cannabis est une chose. La maintenir de manière constante peut demander un certain effort et certaines vérifications. Les problèmes liés au pH du cannabis se produisent souvent lorsque le pH des nutriments ou de l’eau ne sont pas bons. Ils peuvent venir, par exemple, d’une mauvaise préparation des nutriments.

La solution la plus radicale si vous cultivez dans du terreau et que vous avez totalement perdu le contrôle du pH, consistera simplement à rincer le terreau avec une grande quantité d'eau. Si vous disposez d'un pot de 15 litres rempli de terreau, vous devrez probablement le rincer avec 20 à 30 litres d'eau. Si vous pensez avoir un problème de pH, ne tardez pas, rincez votre terreau avec de l'eau avant que la plante ne soit endommagée.

Une autre solution, pour ceux qui ont un peu plus d'expérience avec les additifs, consiste à utiliser le "pH Up" ou le "pH Down" pour ajuster le pH du terreau/de l'eau. Si vous utilisez un bon système de culture hydroponique, vous pouvez ajouter ces additifs appelés "pH up/pH down" en goutte à goutte dans votre réservoir de nutriments pour corriger le pH. Assurez-vous que les additifs "pH up/pH down" ont eu suffisamment de temps pour se mélanger complètement à l'eau afin d'éviter une mauvaise mesure du pH qui pourrait aggraver vos problèmes.

À ce sujet:
Qu'est-ce qui ne va pas avec mon plant de cannabis ?

Comment savoir si le pH est trop bas

Si le pH est trop bas, cela indique que les conditions de culture sont très acides, et vous pourrez également observer une décoloration des feuilles ainsi qu'une réduction de la croissance/vigueur de la plante. En dehors des valeurs de pH optimales, vous pourrez éventuellement constater une carence en minéraux. Un contrôle rapide du pH sera donc toujours utile.

Il sera important de trouver l’origine de l’apparition soudaine des problèmes liés au pH. Y a-t-il eu un changement radical du pH de l'eau de votre robinet? Avez-vous dosé correctement vos  nutriments? Utilisez-vous trop d'additifs pour ajuster le pH? Les solutions additives de régulation du pH permettront de l’augmenter ("pH Up" pour plus basique) ou de le réduire ("pH down" pour plus acide). Leur mauvaise utilisation peut être catastrophique pour vos plantes.

De nombreux cultivateurs de cannabis préparent leurs solutions nutritives la veille et les laissent reposer toute la nuit. Cela permet au pH d’avoir le temps de s'équilibrer et de se stabiliser. Cela permet également de faire disparaître l’odeur de chlore (provenant du traitement de distribution de l'eau) et que la température de la solution nutritive s’équilibre avec la température ambiante.

La plupart de ceux qui cultivent dans du terreau testent donc le pH sur un mélange de nutriments préparé la veille. Il sera également utile de bien remuer et mélanger vos nutriments après avoir utilisé le “pH up/pH down“ afin de s'assurer que la mesure du pH soit précise et qu’elle représente réellement le pH de votre solution dans son intégralité.

Comment savoir si le pH est trop élevé

Si le pH est trop élevé, les conditions sont trop basiques (alcalines) pour optimiser la croissance du cannabis. Des éléments comme le fer sont difficiles à absorber lorsque le pH est trop élevé.

C’est alors que le phénomène de “nutrient lockout“ ainsi que des carences en nutriments apparaîtront et les premiers signes seront visibles sur les feuilles de cannabis. Les feuilles qui sont habituellement de couleur vert vif lorsque la plante est saine, deviendront alors jaunes. La croissance vigoureuse de la plante s'arrêtera et celle-ci luttera pour sa survie jusqu’à ce que le pH soit rétabli.

Combien de temps faut-il aux plantes de cannabis pour se remettre d'un problème de pH élevé? C'est une question à laquelle il est difficile de répondre avec précision. Les symptômes liés à un pH trop élevé dépendront de la gravité et de la durée du problème. Votre plante peut se rétablir en quelques jours si vous avez rincé le terreau avec beaucoup d'eau. En revanche, dans les pires cas, votre plante pourrait subir un retard de croissance irréversible ou même mourir si le pH de sa nutrition est trop élevé pendant trop longtemps.

Comment ajuster les niveaux de pH

Comment ajuster le pH du terreau pour la culture du cannabis? Il n'est pas rare que les cultivateurs de cannabis utilisent des additifs (pH up/pH down) pour augmenter ou diminuer le pH.

Si vous avez des inquiétudes concernant le contrôle du pH, intéressez-vous à la culture dans du terreau biologique. De cette manière, il sera moins nécessaire de vous préoccuper du pH. En effet, le terreau biologique s’autorégule dans une certaine mesure et le pH évoluera donc naturellement.

Si vous préférez cultiver du cannabis en hydroponie (sans terreau), vous devrez maîtriser intégralement la préparation des nutriments et être donc beaucoup plus scrupuleux sur le contrôle du pH.

Cela nécessitera un calibrage et une vérification régulière de votre pH-mètre. Il vous faudra également toujours veiller à avoir un pH-mètre de rechange pour être préparé s’il devait tomber en panne ou commencer à donner des mesures de pH erronées.

Ceux qui cultivent de manière biologique estiment que le pH peut être ajusté progressivement et régulièrement en utilisant certaines méthodes naturelles. Le pH peut être réduit en ajoutant du thé, du fumier, des aiguilles de pin (celles-ci sont légèrement acides).

Ces additifs naturels peuvent également contribuer à une action microbienne bénéfique pour le terreau. Le jus de citron (légèrement acide) est un réducteur naturel de pH. La chaux/le calcaire (légèrement basique) sont des additifs naturels permettant d'augmenter le pH.

Choose the most resistant cannabis seeds for your garden

Choisissez parmi les graines de cannabis les plus résistantes

Aucune variété de cannabis n’est particulièrement adaptée pour être cultivée à des niveaux de pH très élevés. Concentrez-vous plutôt sur le fait de maintenir les meilleures conditions environnementales pour vos plantes. Peut-être choisirez-vous de cultiver votre cannabis dans du terreau biologique grâce auquel les problèmes de pH seront minimes. Ou alors vous opterez pour un système de culture hydroponique dans lequel la stabilité et le contrôle total du pH seront essentiels afin d’optimiser la qualité de votre récolte.

À ce sujet:
Optimiser les conditions de votre chambre de culture de cannabis (en anglais)

Si vous cultivez de manière biologique dans du terreau, le pH du cannabis est une chose dont vous aurez rarement à vous préoccuper. Vous pouvez donc choisir librement parmi la collection de graines à autofloraison, de graines de cannabis féminisées ou de graines régulières de Dutch Passion. Elles se développeront toutes facilement et produiront de très bonnes récoltes ayant déjà fait leurs preuves.

Les graines de cannabis à autofloraison sont les plus faciles à cultiver. En intérieur, elles se développent de la graine à la récolte sous 20 heures de lumière quotidienne, pendant environ 11 semaines.

Si vous les cultivez dans de grands pots de terreau, par exemple 25-50 litres, avec des nutriments organiques à libération lente de chez BioTabs, vous n’aurez probablement et tout simplement qu’à rajouter de l'eau du robinet pendant toute la croissance de la plante.

Comprendre comment le pH affecte la plante de cannabis
Janvier 29th 2021
Catégories : Plante de Cannabis

laisser un commentaire