Cannabis, la « drogue de sortie » pour sortir de la crise des opiacés

Cannabis, la « drogue de sortie » pour sortir de la crise des opiacés

L’importante consommation actuelle mondiale d'opiacés continue de faire des ravages chez ses consommateurs et leurs familles à travers le monde. Selon une étude officielle des Nations Unies, les opiacés seraient à l'origine de deux tiers des décès liés à la drogue. Cela inclut les décès dus à une overdose accidentelle d’opiacés illégaux mais aussi d’opiacés légaux. La limite entre une dose efficace d'opiacés analgésique et une dose mortelle est fine, et bon nombre des décès dus aux opiacés sont survenus chez des citoyens qui prenaient ces médicaments sur ordonnance conformément aux recommandations posologiques des médecins.

 

Les médicaments opiacés comportent un risque inévitable de tuer une partie de ceux qui les utilisent. Le nombre de prescriptions médicales d’opiacés ne cesse de croître, ce qui entraîne inévitablement une augmentation du nombre de décès liés. Mais le cannabis a des propriétés uniques et des synergies avec les médicaments opiacés, ce qui signifie qu'il pourrait aider à sortir de la crise des opiacés. Lisez la suite pour savoir comment.

 

 

cannabis reduces opioid use

 

Nombre de décès plus important que jamais liés à la consommation d’opiacés. La crise empire, et vite

 

Les opiacés incluent entre autres l'héroïne ainsi que les médicaments à base de morphine. En outre, il existe de nouveaux opiacés synthétiques tels que le fentanyl, qui peuvent être 50 à 100 fois plus puissants que la morphine. L'Organisation Mondiale de la Santé a publié un rapport indiquant que 450 000 personnes sont décédées suite à la consommation de drogue en 2015. Tout ce qui peut être fait pour réduire le nombre croissant de décès par overdose sauvera des centaines de milliers de vies. De plus en plus, il est prouvé que le cannabis est un moyen efficace pour lutter contre cette augmentation alarmante de consommateurs d’opiacés, considéré comme une « drogue de sortie » des opiacés qui aiderait à sortir de l’addiction. Il est paradoxal que les prohibitionnistes du cannabis aient à l’origine prétendu que le cannabis était une drogue d’entrée aux drogues dures. Il ressort clairement de plusieurs études que, dans les régions où le cannabis est légal, les médecins réduisent le nombre de prescriptions d’opiacés.

 

 

Pourquoi l’accès au cannabis permet de réduire le nombre de prescriptions d'opiacés et leur consommation ?

 

Les médicaments opiacés sont principalement utilisés pour soulager la douleur. Le cannabis est également largement utilisé pour soulager la douleur (analgésie). Le problème, c’est que les opiacés créent une forte dépendance, il est donc nécessaire d’augmenter régulièrement la posologie pour obtenir le même effet recherché. À un certain stade, la dose efficace d'opiacés analgésique se rapproche très dangereusement de la dose mortelle. En substituant un analgésique non létal (cannabis) à un analgésique mortel (opiacés), il y a un net avantage à réduire les risques. Mais il existe certaines raisons médicales importantes pour lesquelles le cannabis peut réduire la quantité d'opiacés nécessaires pour soulager la douleur.

 

cbd rich dutch passion cannabis seeds

 

Interactions entre le système endocannabinoïde et l'absorption des opiacés.

 

L’absorption de cannabis dans le corps est régulée par le système endocannabinoïde («ECS»). Le système opioïde endogène traite de l'absorption d'opiacés dans le corps. Des études récentes montrent que ces deux systèmes interagissent de différentes manières. Les récepteurs du système endocannabinoïde sont très proche de ceux du système opioïde endogène dans le cerveau. Les récepteurs CB1 (cannabinoïdes) sont utilisés par le système endocannabinoïde et les récepteurs opioïdes mu (MOR) sont utilisés par le système opioïde. On les trouve dans plusieurs mêmes zones du cerveau. La promiscuité de ces deux systèmes dans le cerveau ainsi que les similitudes des récepteurs CB1 et MOR expliquent les interactions observées entre les systèmes opioïde et cannabinoïde. En d’autres termes, cela signifie que le corps humain présente certaines similitudes pour obtenir du plaisir et du soulagement de la douleur à partir de cannabis et de morphine.

 

Le cannabis et la capacité d’amplifier le soulagement de la douleur provoquée par les opiacés

 

Une dose de médicament sous-analgésique signifie une dose qui sera inefficace pour soulager la douleur chez une personne d'une taille, d'un poids et d'une tolérance au médicament donnés. Une étude intéressante a montré que les doses d’opiacés sous-analgésiques sont effectivement efficaces pour soulager la douleur lorsqu'elles sont associées à des doses de cannabis sous-analgésiques. La synergie entre le THC et les opiacés explique pourquoi tant de personnes souffrant de douleur constatent que les opiacés associés au cannabis semblent beaucoup plus efficaces, même à des doses d'opiacés faibles. Cela explique la baisse des prescriptions d'opiacés et des décès dans les États où le cannabis est légalement autorisé. Ceux qui associent leur prescription d'opiacés à du cannabis vont constater qu'ils ont besoin de moins d'opiacés pour soulager leur douleur. Certains découvriront qu'ils peuvent même aller jusqu’à arrêter complètement leur consommation d’opiacés et n'utiliser que du cannabis.

 

Ceci est extrêmement important dans la mesure où la société vise à réduire le nombre de décès dus aux opiacés. Si le nombre de prescriptions d’opiacés pouvait diminuer et être prescrit à des doses plus faibles, le nombre d’overdoses accidentelles diminuerait. De plus, la science confirme ces faits, même si les hommes politiques restent réticents. 

concious healhty way of using cannabis dutch passion oils

 

Légaliser le cannabis pour réduire le nombre de décès dus aux opiacés ? En aucune façon !

 

Les prohibitionnistes du cannabis sont contre l’idée de légalisation du cannabis pour aider à réduire la « crise des opiacés ». Aux États-Unis, la star politique montante et gouverneur du New Hampshire, Chris Sununu, est déterminé à s'opposer à l'utilisation du cannabis en tant que « drogue de sortie » pour les consommateurs d'opiacés.

"Alors que nous faisons face à la plus grande crise de santé jamais rencontrée dans cet État due aux opiacés, vous allez me dire que légaliser plus de drogues est la solution ?", a déclaré Sununu en 2018. "Absolument pas"

Les prohibitionnistes ont toujours une voix influente même lorsque la science prouve le contraire. En 2016, les données officielles ont montré que 66,4% des 63 632 décès par overdose de drogue aux États-Unis impliquaient des opiacés. Cela représente une augmentation stupéfiante de 21,4% par rapport à 2015. De 2016 à 2017, le taux de décès par overdose d'opiacés synthétiques a augmenté de 45,2%. Ce rapport propose des informations intéressantes sur l’inquiétante augmentation du nombre de décès dus aux opiacés aux États-Unis. En 2014, le nombre d’overdoses a dépassé les accidents de voiture causant la mort aux États-Unis. Chaque jour, environ 100 personnes meurent aux États-Unis des suites d’une overdose d’opiacés. Environ la moitié d'entre eux sont des patients qui utilisent des médicaments prescrits conformément aux recommandations des médecins. Même lorsqu'ils sont utilisés sous surveillance médicale, les médicaments opiacés tuent. Ce fait constitue une réelle préoccupation car les opiacés sont des tueurs dangereux par nature et qui créent une dépendance.

 


 

Consommation de cannabis comme alternative et complément des opiacés.

 

Le fait que le cannabis puisse amplifier une faible dose d'opiacés analgésique et lui permettre de devenir un analgésique efficace est une découverte cruciale. Cela explique pourquoi moins d'opiacés sont utilisés / prescrits là où le cannabis est légalement autorisé. À l'avenir, il est fort possible, et même probable, que les antidouleurs à base d'opiacés destinés aux personnes gravement malades incluent le THC et les cannabinoïdes. Cela permettrait d'utiliser des doses d'opiacés plus faibles, plus sûres. Cela réduirait l’addiction et la dépendance à long terme, ainsi que les décès par overdose. Les entreprises pharmaceutiques expérimentent déjà la co-utilisation d'opiacés et de cannabinoïdes pour leurs futurs médicaments.

 

dutch passion seeds order online

 

 

Cultivez votre propre cannabis avec des graines de cannabis féminisées ou des graines à autofloraison.

 

De nos jours, plus de personnes que jamais cultivent leur propre cannabis à partir de graines de cannabis féminisées ou de graines à autofloraison. Certains d'entre eux sont des consommateurs de cannabis à usage médical qui complètent leurs médicaments d’opiacés prescrits avec du cannabis. Nul doute que nombreux d’entre eux utilisent le cannabis pour soulager efficacement leur douleur et minimiser leur consommation d’opiacés. En dehors de l'industrie du cannabis, rares sont ceux qui considèrent le cannabis comme une véritable aide pour sauver des vies. Grâce au cannabis, des dizaines (voire des centaines) de milliers d’overdoses accidentelles dues aux opiacés pourraient être évitées chaque année, ce qui sauverait ne nombreuses vies.

 

Cannabis, la « drogue de sortie » pour sortir de la crise des opiacés
Août 16th 2019
Catégories : Plante de Cannabis

laisser un commentaire