Cannabis en France

Cannabis en France

Bien que la France compte de nombreux consommateurs de cannabis, c’est aussi l’un des pays d’Europe les moins avancés en ce qui concerne la légalisation de cette plante. La consommation de cannabis à des fins récréatives reste illégale. Les lois sur le cannabis médical restent assez restrictives, bien que l’opinion publique commence à évoluer en la matière. Nous vous proposons un état des lieux complet pour y voir plus clair sur la situation légale du cannabis en France.

Histoire de la consommation de cannabis en France

La première exposition du cannabis aux citoyens français pourrait avoir eu lieu lors de l’invasion française de l’Égypte en 1798. En tant que pays islamique, la consommation d’alcool était interdite aux troupes de Napoléon Bonaparte.

Cependant, le haschisch et le cannabis étaient disponibles et sont devenus très populaires auprès des soldats français. Certains ont pris plaisir à fumer du haschisch et du cannabis alors que d'autres ont apprécié les boissons enivrantes à base de cannabis qu'ils avaient préparées.

La prohibition a fait son apparition de bonne heure et un ordre infructueux visant à empêcher l'usage de cannabis a été déclaré en 1800. Lorsque les troupes de Napoléon Bonaparte sont revenues en France en 1801, de nombreux soldats ont rapporté des graines de cannabis et du hachisch.

Le cannabis et la haute société française

Suite à l’introduction accidentelle du cannabis par les soldats français sous Bonaparte, le cannabis est devenu très populaire grâce au bien-être qu’il apporte. Les penseurs et les philosophes s’y sont aussi intéressés et au milieu des années 1800, le médecin et psychiatre français Jacques-Joseph Moreau s’est rendu en Asie pour étudier l’usage et les effets du cannabis.

Une grande quantité de cannabis a été envoyé en France. Cette fois, certains se sont rendus dans un club parisien de la haute société appelé le Club des Hashischins. C'était un type de club social de cannabis avant-gardiste où les membres de l'élite philosophique parisienne avaient plaisir à se retrouver.

Ils consommaient alors de grandes quantités de cannabis ainsi que d’autres drogues et échangeaient à propos de leurs expériences psychédéliques. Cela fait donc plus de 150 ans que des personnalités renommées de la société française s’intéressent au cannabis.

Usage du cannabis médical en France. Les progrès sont lents

Par rapport à de nombreux autres pays européens, la France est en retard au sujet du cannabis à des fins médicales. Depuis juin 2013, les dérivés du cannabis peuvent être utilisés pour la fabrication de médicaments mais ces produits ne peuvent être obtenus que sur ordonnance.

Comme au Royaume-Uni, les médicaments à base de cannabis ne peuvent être prescrits que lorsque tous les autres médicaments n’ont été d’aucune utilité pour le patient. Cette règle rend effectivement difficile l’obtention d'une ordonnance pour obtenir du cannabis médical. Et cela rend également difficile pour le médecin de le prescrire.

Cannabis in France

Des améliorations en cours pour les consommateurs français de cannabis?

L’actuel gouvernement français a promis des réformes, comme l'explique cet article du journal le Monde. En novembre 2018, au lieu de menacer d'une peine de prison, l'Assemblée nationale a annoncé une amende de 200 € pour possession de cannabis (ou d'autres drogues).

Le cannabis n'a jamais été aussi populaire en France!

La prohibition n'a pas limité l'appétit français pour le cannabis. Le graphique (ci-dessous) de la page 41 de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies montre que la France a l’un des taux de consommation de cannabis les plus élevés en Europe. Une grande partie de ce cannabis est produite localement par des producteurs illégaux organisés, ainsi que par de nombreux petits producteurs pour leur consommation personnelle.

Le cannabis cultivé chez soi est en hausse en France

Beaucoup de Français cultivent leur propre cannabis. En fait, les lois en vigueur en France encouragent les gens dans ce sens. Le cannabis récréatif est illégal, ce qui a encouragé un grand nombre de consommateurs à le cultiver à la maison. En règle générale, ces producteurs ont généralement entre 5 à 10 pieds de cannabis poussant chez eux dans une petite tente qu'ils utilisent pour cultiver quelques graines de cannabis féminisées, ou à auto-floraison.

Cannabis art

Cannabis en extérieur en France

Le climat français, surtout dans le sud du pays, est doux et ensoleillé. Cela permet aux producteurs français de cultiver une grande variété de graines de cannabis d'extérieur riches en THC et en CBD. Les variétés de graines à photopériode féminisées sont très populaires, elles sont souvent prêtes à être récoltées début octobre lorsque les conditions sont toujours favorables dans le sud de la France.

Dans le nord de la France, il peut être difficile de garantir une météo optimale au début du mois d’octobre. Pour cette raison, de nombreux producteurs français, en particulier dans le nord du pays, plantent quelques graines féminisées à autofloraison pour leur culture en extérieur.

Les graines à autofloraison sont prêtes à être récoltées environ 100 jours après la germination et sont un moyen facile de cultiver du cannabis en extérieur pour les producteurs dont la saison de croissance est légèrement plus courte. Et bien sûr, de nombreux producteurs du sud de la France utilisent également des graines à autofloraison et peuvent ainsi obtenir deux récoltes successives, voir même trois, au cours d'une même saison.

Activisme du cannabis en France

À l’échelle internationale comme européenne, la France fait malheureusement toujours pale figure en matière d’évolution de la législation concernant la culture et/ou l’usage de cannabis. L’Hexagone compte pourtant une communauté cannabique grandissante et l’activisme sous toutes ses formes y est florissant à l’image des associations et autres médias listés ci-dessous.

Collectif d’Information et de Recherche Cannabique (CIRC)

De nombreux doutes planaient sur la viabilité d’une telle association lors de sa création en octobre 1991. Pourtant, trente ans plus tard, le CIRC fait toujours partie intégrante du paysage activiste français en matière de changement de législation du cannabis. Ce collectif organise et prend part à de nombreux rassemblements à l’instar de l’appel des 18 joints. Deux des principaux objectifs sont la “légalisation de l’autoproduction, de la production et de la distribution du cannabis à des fins récréatives et thérapeutiques”, ainsi que la “décriminalisation de l’usage de TOUS les stupéfiants et leur légalisation en des modalités différentes selon chacune”.

Plus d’infos: circ-asso.net

Norml France

Plus jeune mais tout aussi bien implantée que le CIRC, Norml France (National Organisation for the Reform of marijuana Laws France) est une association à but non lucratif créée en décembre 2013 suite à la fusion des associations CIRC Nord-Est (fondée en 1997) et Chanvre & Violettes (fondée en 2011). Située à Toulouse, Norml France œuvre dans le but d’éduquer suffisamment l’opinion publique et politique pour amorcer une modification des lois sur le chanvre (Cannabis sativa L.) et sur les autres stupéfiants.

Plus d’infos: norml.fr

Newsweed

Fondé en 2015 par Aurélien Bernard, ce média d’information figure parmi les fers-de-lance de l’activisme 2.0 en matière de cannabis. Débordant le cadre du militantisme classique, Newsweed effectue avant tout un travail journalistique de qualité en matière de compréhension du cannabis sur des thèmes divers et variés (génétiques, santé, social, justice, économie,..). Une approche au combien importante compte tenu des clichés et autres stigmates dont souffre la plante de cannabis.

Plus d’infos: newsweed.fr

L’Union Francophone des Cannabinoïdes en Médecine (UFCMED)

Les professionnels du monde de la médecine sont aussi plus nombreux chaque année à joindre leur voix pour une avancée du plaidoyer pour la légalisation du cannabis thérapeutique en France. C’est particulièrement le cas des membres de l’association UFCMED, fondée en 2013 à la suite de la fusion de deux associations : I. Care (1996) spécialisée dans l’auto-support des drogues pour la réduction des risques, et UFCM (2009), spécialisée dans l’usage thérapeutique des cannabinoïdes. Information du public, orientation et accompagnement sont les mots d’ordre de cette association divisée en 5 pôles (scientifique, juridique, patient, communication, trésorerie).

Plus d’infos: ufcmed.org

Le chanvre en France

Malgré une législation très restrictive en matière de cannabis, la France est le seul grand pays d’Europe occidentale à ne jamais avoir interdit la production de chanvre. En conséquence, la France a produit plus de la moitié de la production de chanvre européen de 1993 à 2015.

Le chanvre est utilisé pour produire du papier de haute qualité pour les billets de banque et pour les Bibles, ainsi que pour de nombreux autres produits. De nombreux producteurs de chanvre commencent également à demander quand il sera possible de faire pousser des cultures de cannabis.

Avec le doux climat français, en particulier dans le sud de la France, il serait relativement facile et peu coûteux de cultiver du cannabis en extérieur. Cependant, cela nécessiterait des modifications de la législation française. Les militants français espèrent un plus grand usage du cannabis à des fins médicales ainsi que de nouvelles avancées dans la lutte pour la législation et de la décriminalisation de l'usage récréatif du cannabis en France.

Cannabis en France
Mai 3rd 2019

laisser un commentaire